Menu du blog
J2 – Vendredi 8 mai 2015

J2 – Vendredi 8 mai 2015

2 Commentaires

Programme et trajet de la journée n°2 en Islande

Road Trip en Islande de Thingvellir à Seljalandsfoss

Parcours Jour 2 – Lien vers Google Maps

Þingvellir (Thingvellir)

Nous attaquons cette première vraie journée de visite avec le fameux Cercle d’Or de l’Islande, à savoir 3 spots célèbres assez proches. Le premier est Thingvellir. Mais pour rejoindre ce spot, il faut quitter Reykjavík. Et autant suivre la Route 1 ne nécessite pas de GPS, autant sortir de Reykjavík pour rejoindre ce spot sans navigation satellite, là c’est plus compliqué ! Une fois le bon chemin détecté, nous voyons sur la route une forêt de galets (pour laquelle nous ne nous arrêtons pas hélas). Ce sont des dizaines, voire centaines de petits tas de galets, qui parsèment d’ailleurs toutes les routes islandaises. Sans doute une tradition porte-bonheur des islandais.

Thingvellir est donc notre premier arrêt, et je vous avoue qu’il m’a déçu. On marche près d’une falaise, certes sympa, mais pas exceptionnelle. Et on grimpe pour voir une vue, là aussi jolie mais sans plus. Mais je vous préviens, cela sera la seule déception du voyage !

Le point de vue de Thingvellir

Une forêt de rochers à Thingvellir

Le panorama que l'on contemple à Thingvellir

Du coup, on quitte rapidement ce spot pour rejoindre le deuxième spot du cercle d’or : Geysir.


Les geysers de Geysir

Nous arrivons à Geysir, qui se caractérise comme son nom l’indique par des sources d’eau chaudes naturelles, et notamment un magnifique Geyser. L’eau y est chaude, très chaude, bouillante même entre 80 et 100°, des fines barrières empêchent les visiteurs de se brûler. On arrive au geyser principal, qui se réveille toutes les 5 à 10 minutes en moyenne. C’est impressionnant la force avec laquelle l’eau jaillit, et la fumée de vapeur d’eau s’échappe du trou bouillonnant. J’ai eu énormément de chance, car dès que je lançais une vidéo, le geyser explosait quelques secondes après, quand d’autres restaient plantés là de longues minutes pour le filmer. D’où mon pseudo de « l’homme déclencheur » ;-)

Le geyser au calme de Geysir

L'éruption du geyser de Geysir

Le Geyser du Cercle d'Or vu de loin

Après cet émerveillement, nous avons faim, et nous dirigeons vers le seul et officiel restaurant de Geysir, au pied du site. Le restaurant est très cher, d’autant plus que les prix sont affichés très discrètement voir non affichés, néanmoins, je reconnais que nous nous sommes régalés ! La nourriture y était excellente. Le ventre repu, nous partons vers la troisième et dernière étape du Cercle d’Or islandais : Gullfoss.


Les chutes d’eau de Gullfoss

Il s’avère que nous avons visité ce Cercle d’Or dans le bon sens, avec un intérêt crescendo. Nous finissons par la magnifique chute d’eau de Gullfoss. Malgré un ciel assez clair, le vent est glacé et à décorner les bœufs ! Cette grande cascade, que le mois de Mai nous permet de contempler avec des abords de glace, est sublime. Petit regret, le chemin qui permet d’approcher la chute à son pied est fermé car jugé dangereux avec les restes de neige, mais les photos sont tout de même réussies !

Les chutes d'eau de Gullfoss

Les falaises gelées de la cascade de Gullfoss

Les Chutes d'eau de Gullfoss


La cratère de Kerið (Kerid)

Nous quittons le Cercle d’Or frigorifiés mais satisfaits, et commençons à faire le tour de la fameuse Route 1 (Ring Road). Sur le chemin vers la Road 1, nous nous arrêtons sur un spot que j’avais repéré et qui vient parfaitement compléter ce cercle : le cratère de Kerið (qu’on appelle dans notre alphabet Kerid ou Kerith). Ce cratère grandiose à l’avantage de ne pas être gelé et sous la neige (comme un autre que nous verrons plus tard). On en fait tout le tour et prenons de belles photos. A noter qu’il s’agit du seul site naturel dont la visite est payante, 350 ISK par personne.

Le Cratère de Kérid Autre vue du Cratère de Kérid

La journée touche à sa fin, nous nous dirigeons vers une dernière cascade avant de retrouver un nouvel hôte.


La cascade de Seljalandsfoss

La cascade de Seljalandsfoss était au départ prévue pour le lendemain matin, mais suite à la lecture d’un blog voyage nous conseillant de la voir en fin de journée pour bénéficier d’un ensoleillement et d’une luminosité maximale, nous décidons d’allonger notre journée pour voir cette cascade. Et nous ne le regrettons pas, la très haute cascade est effectivement plus belle au soleil, et nous avons même la chance de voir un arc-en-ciel (mais hélas pas de Double Rainbow).

La chute de Seljalandsfoss et son Arc-en-ciel

Mise en perspective de la chute de Seljalandsfoss
Là aussi, les marches permettant d’approcher la cascade sont fermées, mais quand on voit leur état, gelé, comme figé, on se dit que voir le pied de la cascade aux abords gelés ajoute au spectacle de la vue. Les cristaux de glaces, comme des centaines de champignons, sont magnifiques.

Les escaliers gelés de Seljalandsfoss

Les effets de la glace, en forme de champignons gelés

A 500 mètres sur la gauche de Seljalandsfoss se trouve une seconde chute plus confidentielle nommée Gljúfrafoss. Cette dernière est accessible après un peu de grimpette, et s’observe du haut d’une échelle !

La cascade de Gljufrafoss


Nuit à Hvolsvöllur

Nous faisons marche arrière sur la Route 1 pour rejoindre un petit village nommé Hvolsvöllur, où se trouve la chambre que nous avons réservé. Nous tentons un raccourci par une piste, notre première piste à graviers (et pas la dernière !) qui nous vaut notre premier éclat sur le pare-brise (là aussi, pas le dernier). Nous remercions intérieurement notre loueur de nous avoir conseillé cette assurance bris-de-glace !

Nous arrivons chez Guðjón, qui loue par AirBnB une chambre triple au sous-sol avec cuisine et salle de bain privative. Notre hôte ne parle pas très bien anglais, mais suffisamment pour se faire comprendre. Cet agriculteur est très sympathique et nous présente ses moutons, nous permet de prendre dans les bras un agneau (que nous nommerons Biquettos), et nous présente ses magnifiques chevaux islandais (dont un poulain de 7 jours). Le chien de berger qui veille sur les animaux est très sympa et je joue avec lui. C’est là qu’on voit la différence entre un hôtel et un AirBnB : le contact avec les locaux, toujours enrichissant !

Coût total de la nuit en chambre triple : 72€ via AirBnB.

Les chevaux islandais rencontrés à Hvolsvollur

Un agneau rencontré à Hvolsvollur


Suivant – Voir le Jour 3 : Skógafoss, Sólheimajökull, Dyrhólaey & Reynisfjara >>

<< Précédent – Voir le Jour 1 : Keflavík, Blue Lagoon, Reykjavík

    2 Commentaires

  1. Il était bon Biquettos ? en ribs ou en gigot ?

  2. Gulfoss est en effet impressionante à voir, mais nous y sommes allé l’été et n’avons donc pas eut la chance de la voir semi-enneigée. Par contre, nous avons pu accéder au chemin amenant dessous ;)

    Personnellement, ma préférée n’était néanmoins pas Gulfoss mais celle se trouvant à plusieurs centaines de mètres : Gljúfrafoss. Peut-être que tu ne l’avais pas remarqué (nous ne l’avions pas vu au départ), mais il y a 2 chemins à elle : celle avec l’échelle après un peu d’ « escalade » (cf le chemin avec la chaine), mais dessous se trouvait un autre chemin, dans la falaise.
    Et cette entrée donnait une vue encore plus magnifique et une approche plus confidentielle de la cascade ! Une cascade TRES impressionnante et vraiment sublime !

    Quelques photos de l’entrée et de la vue de la cascade sont disponibles sur ces photos
    >>> http://greyscle.com/news/2013/10/15/morecrazywater

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>