Menu du blog
J8 – Jeudi 14 mai 2015

J8 – Jeudi 14 mai 2015

3 Commentaires

Programme et trajet de la journée n°8 en Islande

Road Trip en Islande de Akureyri à la péninsule Snæfellsnes

Parcours Jour 8 – Lien vers Google Maps

Sauðárkrókur (Saudarkrokur)

Nous entamons cette longue journée en rendant visite à une jeune lituanienne, Jevgenija, habitant en Islande qui nous avait gentiment proposé de nous accueillir pour une nuit via Couchsurfing. Notre planning ayant été avancé, nous proposons à Jevgenija de déjeuner avec elle, ce qu’elle accepte en nous proposant de visiter sa ville, Sauðárkrókur. Lors d’une balade sans prétention de la petite ville, nous discutons et surtout écoutons Jevgenija qui parle de son pays d’accueil avec passion, elle nous raconte son parcours, sa vie en Islande depuis près d’un an, les coutumes et habitudes d’ici. Elle nous dévoile au passage que les bains dans les sources d’eau chaudes comme le Blue Lagoon ne sont pas vraiment « naturellement chauffés » ce dont nous nous doutions fortement. Comme c’est le jeudi de l’ascension, c’est aussi un jour férié en Islande, tout est fermé et nous partageons un sandwich dans la boulangerie de la ville, encore ouverte.

Notre rencontre avec Jevgenija


La ferme de Glaumbær

Après cette agréable visite, nous partons à la recherche de phoques, réputés pour être présents au Nord-Ouest de l’île. Nous nous dirigeons vers Ósar et sa plage. Sur le chemin, nous nous arrêtons dans la ferme de Glaumbær, une petite église juxtaposée à des maisons faites de terre, comme intégrées au sol, dont on ne peut visiter l’intérieur.

Les maisons en terre de Glaumbær

Voici l'arrière des maisons de terre de Glaumbær

Des moutons et agneaux près de Glaumbær

Des chevaux rencontrés sur la route 75 vers Glaumbær


Les phoques d’Ósar

Après ce rapide arrêt, nous arrivons à Ósar, et n’apercevons aucun phoque sur la plage… Déçus, nous demandons tout de même à un touriste s’il a eu la chance d’en apercevoir. Et là, il nous dit « Bien sûr, il suffit de lever la tête ! » Et en effet, de nombreuses petites têtes sortent de l’eau, que nous n’avions pas aperçues au premier coup d’œil : ce n’est pas sur la plage qu’il fallait les chercher ! Le plus proche, à une vingtaine de mètres, nous suit lors de notre balade sur la plage, nous le nommerons Jean-Michel ! Les phoques n’approcherons pas beaucoup plus, et alternerons des phases plongées et des phases de « bronzage », le museau bien en l’air ! Nous restons facilement une heure à les observer.

Les phoques et mouettes de la plage d'Ósar

Les petites têtes des phoques d'Ósar qui sortent de l'eau

Zoom sur les phoques d'Ósar


L’arche de Hvítserkur

Nous irons également voir l’arche double de Hvítserkur, à quelques dizaines de mètres, sorte de porte gigantesque coupée nette et plantée en pleine mer ! On se demande bien comment la nature a fait son œuvre…

La plage d'Ósar et l'arche de Hvítserkur

L'arche de Hvítserkur

Belle vue sur l'arche de Hvítserkur


En route vers la péninsule de Snæfellsnes (Snaefellsnes)

Nous repartons pour un chemin décidé la veille avec notre hôte d’Akureyri. En effet, nous avions prévu de rejoindre la capitale, n’ayant pas identifié de spots intéressants sur la fin de boucle de la Route 1. Et grâce à notre hôte, nous étendons notre périple vers l’Ouest et la péninsule Snæfellsnes qui serait un « concentré d’Islande » dans ses paysages.

Une cheval islandais sur la Route 1

Sur la route, nous nous arrêtons dans la Station essence N1 de Stadarskali, mais pas vraiment pas hasard. Cette station nous avait été chaudement recommandée par notre hôte d’Akureyri pour sa célèbre « meat soup » à savoir une soupe à la viande, a priori délicieuse et réputée depuis des dizaines d’années. Une spécialité islandaise, et bonne de surcroit ? Il ne fallait pas nous en dire plus, et même si nous sommes en plein après-midi ! Au final, la soupe (pour 1695 ISK) est certes très bonne mais n’est pas non plus exceptionnelle. Sympa, le serveur nous a permis de nous resservir à volonté.

La fameuse soupe à la viande de Stadarskali

C’est repus que nous reprenons la route vers la péninsule, pour rejoindre notre Guesthouse près de la ville de Grundarfjörður (Grundarfjordur), pour clôturer cette longue journée de route. Pendant la soirée, j’établis le programme détaillé du lendemain, dernier véritable jour de visite, qui s’annonce chargé.

Coût de la nuit en chambre double : 79€ (env. 12 000 ISK) Guesthouse Grund í Grundarfirdi via Booking.com.


Suivant – Voir le Jour 9 : Snæfellsnes, Svortuloft, Hellnar, Arnarstapi, Rauðfeldsgjá, Ytri-tunga >>

<< Précédent – Voir le Jour 7 : Goðafoss, Húsavík, Akureyri

    3 Commentaires

  1. De l’autre côté de la « montagne » de Hvítserkur, à environ 30min de hvammstangi sur une route de gravier, se trouvent 2 endroits privilégiés pour regarder les phoques. Le deuxième est celui qui nous avait été fortement recommandé par nos hotes airbnb car il ne connaissait pas une seule personne qui y avait été et qui n’en avait pas vu. Au final, nous avons pu compter une vingtaine de phoques entre ceux qui se prélassaient sur les rives de l’ocean et ceux qui jouaient dans l’eau ou cherchaient leur petit-dejeuner!

  2. Bonjour,
    Est-il possible d’avoir une localisation un peu plus précise de ces 2 spots pour observer les phoques ? Merci !

  3. Bonjour Jeremy,
    Pour voir l’emplacement, il suffit de cliquer sur la carte Google Maps en début d’article : https://goo.gl/maps/lIuMo
    Les phoques ont été observés au point Hvítserkur :)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *